lundi 4 mai 2015

J'aime

J’aime…
Ce poème en prose est librement inspiré
du poème « Jeux » de Marcel Béalu
[1].
J’aimais inventer un autre nom pour chaque chose ou me laisser tomber en arrière quand mes parents me tenaient par les mains, j’aimais tourmenter les insectes, dire non à tout le monde, j’aimais me promener dans toute la maison et essayer de quitter la sieste sans bruit, en évitant les carreaux grinçants, j’aimais toucher et essayer tout, observer avec passion ce qui tournait, j’aimais cueillir des fleurs et câliner mes parents. 
Je n’ai guère changé. J’aime à présent prendre un petit morceau de soleil pour éclairer la voie des enfants ou peindre avec mes doigts sur la voûte du ciel. J’aime collectionner les bouts de silence pour me replonger dans mon enfance et parler avec les livres. J’aime amasser le temps car c’est très divertissant et accumuler les éclats pour les ressortir dans un mauvais pas. J’aime chasser l’ombre à coup de bâton et coudre les nuages entre eux. J’aime me séparer de mon reflet, même si ce n’est pas toujours facile, et rajouter des couleurs aux arcs-en-ciel. Et j’aime encore beaucoup de choses que je ne vous dévoilerai que dans un rêve…


Maxime Pradillon 4eA




[1] Marcel Béalu est un écrivain et poète français contemporain (1908-1993) principalement connu pour ses poèmes en prose  qui le situent parmi les maîtres du genre, avec des textes qui accordent une grande place à l'onirisme et au fantastique.